Rechercher

S'alimenter intuitivement avec un horaire chargé : est-ce possible ?

L'alimentation intuitive est une approche de plus en plus populaire auprès des professionnels de la santé, et après avoir suivi une formation sur l'approche, lu le livre « intuitive eating » et lu des études sur le sujet, je comprends pourquoi. À mes yeux, c'est l'approche qui fait le plus de sens avec notre réalité de 2021. L'alimentation intuitive n'est pas un régime, contrairement à ce que certaines multinationales ont interprété quand le mouvement s'est popularisé! Je ne pourrais vous expliquer toutes les nuances de ce type d'alimentation dans un article, mais j'aime bien vous en glisser quelques mots ici et là pour que vous en appreniez plus sur le sujet.


De manière simpliste, l'alimentation intuitive c'est écouter ses signaux de faim, ses envies, ses désirs et ses besoins quand vient le temps de manger. Un autre point important à comprendre est que pour appliquer cette approche, il est primordial de se donner la permission inconditionnelle de manger. C'est la base pour arriver à réellement écouter nos signaux internes, sans aller dans l'excès, ni dans la privation. Si vous voulez plus de détails sur la permission inconditionnelle de manger, je vous conseille d'aller lire l'article suivant : https://www.centreneofit.com/post/mange-ce-que-tu-veux-quand-tu-veux-vraiment.


L'alimentation intuitive est une approche qui ne s'applique pas du jour au lendemain. Elle s'adapte à tous, selon les particularités de chacun(e) et surtout selon la réalité de tous. Évidemment, ce n'est pas si simple d'écouter sa faim quand ça fait plusieurs années qu'on ne l'écoute plus, ou encore d'écouter ses envies quand on s'est toujours privé. Pour cette raison, je vous recommande d'aller voir un(e) nutritionniste si vous êtes intéressé(e) par l'approche.


L'article d'aujourd'hui concerne principalement les gens qui s'intéressent à l'alimentation intuitive et qui ont un horaire chargé, qui ne mangent pas à la maison (qui doivent se faire des lunchs) et/ou qui ont des heures de repas précises, etc. Je dois avouer qu'après m'être beaucoup informé sur le sujet et avoir expérimenté ce type d'alimentation, je comprenais super bien l'approche et j'arrivais à l'appliquer facilement au quotidien. Cependant, quand j'ai commencé à travailler cet été, j'ai trouvé ça un peu plus difficile, puisque je devais avoir des repas déjà prêts pour le diner, mes collations et repas devaient être à des heures assez précises, etc. Je suis un peu retombée dans mes vieilles habitudes et j'écoutais moins mes signaux internes. Par contre, j'ai finalement trouvé le moyen d'avoir une alimentation plus intuitive, malgré les obstacles engendrés par le travail.


À quoi ressemble une boîte à lunch intuitive ?

Une boîte à lunch intuitive contient probablement un repas que vous aimez, d'une portion assez grosse pour combler votre faim (et même plus grande) et plusieurs choix de collations. Le but ici, c'est d'avoir plus de nourriture que nécessaire, de se donner la permission inconditionnelle de tout manger (mais pas l'obligation) et ainsi se permettre d'écouter ses signaux de faim. Si on n'apporte pas suffisamment de nourriture dans son lunch, il ne sera pas possible de manger à sa faim au cours de la journée. Cela engendre souvent un excès de nourriture en revenant à la maison, au souper ou en fin de soirée. Au contraire, si on amène des portions plus grandes qu'à l'habitude, nous ne sommes pas obligés de tout manger et donc, on va pouvoir écouter nos signaux internes de faim. De plus, n'oubliez pas que même si le dîner est prévu à 12h00 à votre travail, par exemple, mais que vous n'avez pas très faim à cette heure-là, vous pouvez manger moins que ce que vous aviez prévu. Je vous entends déjà crier au gaspillage, mais pas d'inquiétude, rien ne vous empêche de manger les restants de votre repas plus tard (oui, oui, même s'il ne reste que quelques bouchées et qu'il est rendu 15h00). Effectivement, on peut manger notre restant de repas comme collation ou en accompagnement pour un prochain repas. Je ne sais pas pour vous, mais ça m'est arrivé souvent de me forcer de finir un lunch même si je me sentais rassasiée juste parce que j'aimais le goût et je ne voulais pas gaspiller, alors que j'aurais pu terminer mon repas en collation en après-midi. Il aurait été aussi bon, je ne l'aurais pas gaspillé et je me serais probablement sentie plus confortable (moins pleine).


Pour ce qui est des collations, avoir plus de choix dans notre lunch nous permet de faire des choix qui correspondent à nos envies du moment. Bon! On ne commencera pas à apporter notre frigo au complet, mais j'aime avoir une collation sucrée et une collation salée au moins. De cette façon, il y a plus de chance que mes envies soient comblées et que je n'entretienne pas de « craving » parce que j'avais envie de quelque chose de plus sucré mais que je n'avais que du salé dans mon lunch...Vous pouvez aussi penser aux textures des aliments pour apporter de la diversité dans votre lunch. Je vois souvent des gens avoir un lunch très « santé » et finalement se tourner vers les machines distributrices après le repas parce que ce qu'ils avaient apportés n'était pas satisfaisant. J'apporte donc un morceau de chocolat ou tout autre dessert dans ma boîte à lunch au cas où j'aurais envie de quelque chose de très sucré pour terminer mon repas.


Une boite à lunch intuitive est aussi une boite à lunch qui nous suit partout. Le but est d'avoir suffisamment de nourriture, mais aussi qu'elle soit accessible. À quoi bon avoir des collations si on ne peut pas les manger quand on a faim ? ;) Ce n'est pas possible pour tous de trainer son lunch. Pour cette raison, je vous conseille de garder des collations dans votre bureau, votre casier, votre sac à main, votre auto, ou tout autre endroit où vous n'aurez pas accès à votre lunch.


MaIs La SanTé dAns ToUt çA ?

La plus grande critique de l'alimentation intuitive est que l'approche encouragerait la consommation d'aliments « malsains ». Cependant, lorsqu'on se renseigne sur le sujet, on découvre rapidement que oui, tous les aliments sont à un pied d'égalité, mais les personnes suivant les principes de l'alimentation intuitive sont encouragées à prendre de bonnes habitudes de vie et faire des choix alimentaires sains et nutritifs quand ils ont la possibilité de le faire. Le but ultime est d'avoir un équilibre entre notre tête (informations nutritionnelles), nos intuitions (envies, plaisirs, émotions, etc.) et nos signaux corporels (faim, rassasiement). Parfois, une des trois sphères prend plus de place, et des fois les trois auront la même place, et dans les deux cas, c'est correct. (1)


Voici un exemple concernant le choix de barre tendres :

  1. Acheter les barres très sucrées et moins nutritives, sachant que celles-ci combleront notre envie de sucre (intuitions), mais qu'elles ne nous soutiendront probablement pas assez pour les manger seules (signaux corporels) et donc qu'on devra prévoir une autre collation pour ne pas avoir faim quelques minutes plus tard (tête).

  2. Acheter les barres peu sucrées, plus nutritives (tête), sachant que celles-ci combleront notre faim entre nos repas (signaux corporels), mais que si on a une folle envie de sucre, cette barre ne satisfera probablement pas nos papilles gustatives (intuitions).

  3. Cuisiner nos propres barres, sachant que nous devrons prévoir du temps pour le faire. Toutefois nous savons qu'elles combleront autant notre faim que nos goûts puisque nous avons plusieurs recettes parmi lesquelles choisir (tête, intuitions et signaux corporels).

Aussi fou que ça peut sembler, les trois choix peuvent être d'excellents choix, même si « nutritivement » parlant, les barres ne sont pas équivalentes. Tout dépend évidemment des besoins de la personne dans le moment présent. Vous êtes les seules personnes à connaitre vos goûts, donc fiez-vous à ceux-ci, tout en prenant en considération vos besoins nutritionnels. Par exemple, avant un entrainement, il est important de considérer nos besoins en énergie afin de bien performer. C'est la même chose quand on a une grosse journée devant nous : on doit choisir des aliments qui nous donnerons assez d'énergie et qui combleront notre faim pour être en mesure de se concentrer. Le but de l'alimentation intuitive est de se sentir « confortable » avec l'alimentation. Par confortable, on peut vouloir dire qu'on reconnait nos signaux de faim et qu'on les respecte, qu'on a comblé une envie, qu'on n'a pas manqué d'énergie au cours de la journée, qu'on a de bonnes connaissances en nutrition, ce qui nous permet de faire des choix éclairés à l'épicerie, etc. Parfois ça se traduit par un morceau de gâteau au chocolat, mais parfois un muffin de blé entier maison aussi. Dans tous les cas, si on se sent bien, la mission est accomplie!


Référence :

(1) lespiedsdanslesplats_. (2021, 8 janvier). https://www.instagram.com/p/CJyh7SyHFIS/?utm_source=ig_web_copy_link [Post Instagram]. Instagram. https://www.instagram.com/accounts/login/?utm_source=ig_web_copy_link

66 vues0 commentaire