Rechercher

Suppléments pour sportifs: oui ou non?

Dernière mise à jour : il y a 5 jours

Plus que populaires, on en retrouve sur le web, dans les gyms, les pharmacies, les magasins spécialisés et même dans les commerces de produits naturels ..mais est-ce vraiment nécessaire/efficace et surtout, sécuritaire pour tous les suppléments?

Se questionner d'abord sur les raisons qui nous incitent à prendre des suppléments

Est-ce que je désire augmenter ma masse musculaire, améliorer mes performances, optimiser mon énergie pendant mes entraînements ou mes compétitions ou tenter de perdre du poids? Prendre le temps de cibler l'objectif derrière la prise de supplément(s) vous aidera à faire un choix éclairé par la suite sur le type de supplément et sur sa pertinence (ou non!).

P.S. Les suppléments ne sont PAS recommandés chez les enfants NI les adolescents (même les athlètes) parce qu'on n'a AUCUNE DONNÉE SCIENTIFIQUE à ce jour sur leur sécurité pendant la croissance (entre autres parce que c'est peu éthique de faire des essais sur des jeunes).


Remettons les pendules à l'heure..

Les suppléments ne sont pas MAGIQUES ni miraculeux! Je n'ai pas besoin de convaincre mes amis «crossfiteurs» de l'importance des exercices de musculation/résistance pour pouvoir augmenter sa masse musculaire mais je tiens quand même à préciser pour les autres que prendre un supplément pour augmenter sa masse musculaire SANS faire de musculation c'est complètement inutile! Non seulement la masse musculaire ne poussera pas magiquement toute seule, vous risquez de prendre de la masse GRASSE à la place ..par exemple si je prends de la poudre de protéine sans m'entraîner, le surplus énergétique (oui oui des protéines sont des calories) que ça amène sera transformé en masse grasse et entreposé dans notre masse adipeuse ..parce NON le corps ne fait pas de réserves de protéines, on s'en reparle plus loin!


Les suppléments ce n'est pas non plus la panacée, on dit que ça peut augmenter notre performance d'environ 5% seulement donc si on ne fais pas de compétition, c'est plus ou moins significatif.

Je vous présente la pyramide de la performance juste ici (merci Audrey Leclair-Bélanger nutritionniste diplômée du Comité Internationale Olympique pour cette image):

Dans le fond ce que ça démontre c'est que tant que la base de la pyramide n'est pas solide (saines habitudes de vie, alimentation optimale pour la performance autour des entraînements, bonne planif des compétitions), les suppléments ne vous donnerons pas les résultats attendus. Aussi bien concentrer votre énergie (et votre argent) sur la base de la pyramide avant de penser à grimper directement au sommet.


Quand la base de ma pyramide est solide, quelle est la prochaine étape dans le choix d'un supplément?

Il faut se questionner à savoir si le supplément que vous désirez est jugé EFFICACE et SÉCURITAIRE. Qui juge et décide de tout ça ..les vendeurs de suppléments? NON! La science bien sûr :D !


Je vous présente ce SUPER SITE (en anglais seulement malheureusement) https://www.ais.gov.au/nutrition/supplements, c'est LA référence pour savoir si un supplément est efficace et sécuritaire ou non, pour quel(s) type(s) de sport(s) il est recommandé et quel est le protocole d'utilisation efficace. C'est l'institut du sport Australien (Australian institute of Sport) qui publie son guide à chaque année, leurs experts révisent chaque supplément selon les dernières études disponibles et ajustent les recommandations en conséquence.

Par exemple, lorsque j'ai suivi ma formation sur les suppléments (par Audrey Leclair-Bélanger nutritionniste diplômée du Comité Internationale Olympique) au début de l'année 2021 les BCAA étaient classés dans la catégorie B (j'arrive avec les explications sur les catégories plus bas) et à la révision de mars 2021 ils ont été relégués à la catégorie C en fonction des nouvelles données scientifiques disponibles dans la dernière année.

La version PDF est aussi disponible qui résume les suppléments classés dans chacune des catégories (version la plus récente Mars 2021, anglais seulement):

Position-Statement-Supplements-and-Sports-Foods-abridged_v2
.pdf
Download PDF • 449KB


En résumé voici comment comprendre les catégories:

Quelques exemples concrets:

  • Catégorie A: Poudre de protéines, électrolytes, boissons pour sportifs, gels pour sportifs, nitrates (jus de betteraves concentré), caféine, créatine, bicarbone de sodium, B-alalanine, etc.

  • Catégorie B: Vitamine C, quinine, curcumine, collagène, carnitine, huiles de poisson, etc.

  • Catégorie C: BCAA, leucine, magnésium, HMB, etc.

  • Catégorie D: Maca root powder, Methylhexanamine (DMAA),1,3-dimthylbutylamine (DMBA), etc

Les pré-workout ne sont pas classés en catégorie car ils sont une mélange de plusieurs suppléments. Je vous en fais l'analyse plus bas dans l'article!


Ensuite si tests anti-dopage..

Quand vient ensuite le temps de choisir la compagnie qui produit le supplément que vous désirez, vous pouvez vérifier s'il est exempt de substances interdites (c'est surtout pertinent si vous faites des compétitions qui comprennent des tests anti-dopage). Voici 3 applications cellulaires ou sites qui vous permettent d'avoir l'info (mit à jour régulièrement):


Vous savez maintenant que le supplément que vous désirez est EFFICACE et SÉCURITAIRE (se trouve dans la catégorie A), quelle est la prochaine étape?

Assurez-vous de prendre le supplément de la BONNE FAÇON et que c'est efficace pour votre objectif ou votre type de sport.

Comment savoir ?

Je vous réfère encore une fois au site «Australian Institute for Sports» https://www.ais.gov.au/nutrition/supplements ! Quand on clique sur le supplément qu'on veut on peut choisir l'option «Athlete infographic» (en anglais seulement malheureusement) et vous obtenez le protocole complet pour savoir comment l'utiliser, les risques à tenir compte et pour quel type de sport et objectif il est efficace.

Voici l'exemple de la poudre de protéines: https://www.ais.gov.au/__data/assets/pdf_file/0014/1001381/Isolated-Protein-Supplements-Infographic-final-1.pdf




Voici mon analyse des suppléments les plus populaires

BCAA et EAA

EAA= Acides aminés essentiels. Ce sont des acides aminés que le corps ne peut pas produire par lui-même, il est donc essentiel d'en consommer via les aliments. On les retrouve de façon naturelle dans les aliments provenant de l'animal (viande, oeuf, poulet, produits laitiers) et dans certains végétaux (quinoa, sarrasin, amarante et les protéines de soya dont tofu/oedamame/tempeh/PVT).


BCAA=Acide aminés à chaîne ramifiée (Branched-chain amino acid), 3 acides aminés essentiels à la synthèse (construction) de masse musculaire soit leucine, isoleucine et valine.


Les BCAA ont gagné en popularité dans les dernières années et on en voit encore beaucoup chez les sportifs. Mais est-ce réellement efficace?

Question 1: Quel est mon objectif? Exemple : Prendre de la masse musculaire.

Question 2: Est-ce que je m'entraîne régulièrement? Est-ce que mon alimentation est optimale pour mes entraînements et ma masse musculaire (répartition optimale de mes protéines dans la journée, quantité de protéines consommées, etc.)?

Question 3: Dans quelle catégorie se trouve les BCAA? CATÉGORIE C ...Oups je ne devrais donc pas dépenser mon argent pour rien dans un supplément qui n'est pas efficace !


Pourquoi les BCAA ne sont pas efficaces alors qu'ils sont si populaires?

Comme mentionné plus haut, à la révision de mars 2021 les suppléments de BCAA sont passés de la catégorie B à C ! Pourquoi? Parce que dans la dernière année de nouvelles études ont démontré l'inefficacité des BCAA pour le gain de masse musculaire.

Je vous entend dire «c'est bien beau mais j'aimerais comprendre pourquoi ce n'est pas efficace ..ça me semble pourtant logique que des acides aminées essentiels à la synthèse musculaire soient pris en suppléments non ?»


C'est quoi un acide aminé?

Un acide aminé c'est comme une petite perle et la protéine c'est le collier de perle, chaque collier est un assemblage de perles de couleurs et de formes différentes (acides aminés différents).

Dans nos aliments on les retrouve sous forme de colliers de perles (protéines), quand on les mange, les colliers sont brisés par les enzymes dans notre estomac et nos intestins et les perles se retrouvent libres (acides aminés), c'est à ce moment que notre intestin les absorbe et qu'elles s'en vont dans le sang (sous forme d'acide aminé ..petite perle seule).


Pour PRODUIRE du muscle (dans les HEURES SUIVANTS votre entraînement et non PENDANT votre entraînement), votre corps à besoin d'avoir plusieurs perles différentes en circulation dans votre sang.

Ce que prétend le marketing des BCAA: le fait de prendre des BCAA pendant l'entraînement aiderait le corps à ne pas dégrader les protéines dans les muscules pour produire de l'énergie. Selon leur théorie on utiliserait les BCAA du suppl