Rechercher

Développer son esprit critique pour ne plus « se faire avoir » par les diètes amaigrissantes

Ah les fameuses diètes amaigrissantes... Elles sont toujours très attrayantes puisqu'elles promettent de belles et grandes choses qu'une alimentation saine et équilibrée n'est pas capable de promettre. Par contre, on peut se poser la question suivante : est-ce que les diètes respectent toujours leurs promesses ? Selon moi (et la littérature scientifique), les diètes ne permettent pas de perdre du poids à long terme, donc non, elle ne tiennent pas leurs promesses. (1-2) Développer son esprit critique est une belle façon de se protéger des nombreux effets néfastes des diètes amaigrissantes dont Sarah et moi vous avons déjà parlés.

Mais, c'est quoi l'esprit critique ?

Selon Wikipédia, voici la définition de l'esprit critique : « L'esprit critique est une démarche de remise en question des opinions, des valeurs, et de leurs arguments, du vocabulaire utilisé, de la représentation du réel (théorie, etc.), en questionnant la qualité intrinsèque (forme logique, rhétorique, richesse documentaire, résistance aux « faits », etc.), la source (« fiabilité » ou autorité de la personne émettrice, média, institution, expert, organisme, etc.), ou encore l'extension (degré d'universalité), etc. Il désigne une capacité à s'interroger avec exigence et rationalité sur la réalité ou la probabilité de faits et de relations prétendues, puis sur leurs interprétations. En particulier, le fait a-t-il l'importance décisive qu'on lui accorde ? Ou, encore, garder à l'esprit que la rencontre de deux faits ne permet pas de conclure à l'existence d'une relation de causalité. »


Si pour vous cette longue définition ne veut rien dire, continuez votre lecture, mon exemple plus bas vous aidera probablement à comprendre ce qu'est l'esprit critique.


En quoi avoir un esprit critique me protège des diètes populaires ?

Remettre en question les informations qui nous sont transmises réduit sans aucun doute les chances qu'on se fasse avoir. Pour illustrer ce que je veux vous partager, faisons comme si une nouvelle diète *FICTIVE* était vedette sur les réseaux sociaux. Voici son « pitch de vente » :


La diète «Céto-protéino-glucido-gène» nous recommande de ne manger que des aliments riches en protéines 1 journée sur 2 et l'autre journée, seulement des aliments riches en glucides. Mais attention! Le secret c'est d'ajouter la ''MagicPowder'' dans son café ou son thé (à boire tous les matins). Cette diète fait perdre du poids puisqu'elle met notre corps en état de stress en tout temps puisqu'il n'est pas habitué d'être exposé à un seul type de nutriments par jour. (1-2) Nous le savons bien, le stress fait perdre du poids super rapidement, et ce à long terme! (3) Pourquoi la ''MagicPowder'' dans les breuvages chauds ? Évidemment, c'est pour se mettre en état de cétose, ce qui nous permet de brûler encore plus de calories au repos, en plus de nous permettre d'être jusqu'à 15 fois plus concentré qu'une personne qui n'est pas en cétose (4-5-6). Voici d'ailleurs un avant/après de ma première cliente qui a participé à mon programme « Positive mind, good body » le mois dernier. Achète notre ''MagicPowder'' au coût de 15.50 $ par boite de 3 sachets et vois l'effet par toi-même! Dépêche toi, notre prochain groupe commence lundi prochain.


Références :

(1) Vidéo Youtube d'un expert de la compagnie YouFitBurnFat

(2) Publication instagram d'@isa_conseillère-nutrition

(3) pubmed.ca/Stress-impact-long-term-short-term-effect

(4) pubmed.ca/Neutropic-keto-effect-of-ketogenic-diet

(5) Article de blogue YouFitBurnFat

(6) Vidéo explicative du programme «Positive mind, good body », par YouFitBurnFat


SVP, NE FAITES PAS CETTE DIÈTE, tout ça sort de ma tête et ÇA NE FONCTIONNERA PAS!!! ;)


Analysons chaque phrase avec un esprit critique :


1. Avant de lire la publication, on peut se questionner sur nos expériences antérieures : « Oh, une nouvelle diète pour perdre du poids. Toutes les autres que j'ai essayées ont fonctionné, mais seulement à court therme! »


2. La diète «Céto-protéino-glucido-gène» nous recommande de ne manger que des aliments riches en protéines 1 journée sur 2 et l'autre journée, seulement des aliments riches en glucides.


Quand on vous dit que vous devez enlever des aliments de votre alimentation, une cloche devrait sonner dans votre tête : ce ne sera pas durable et des effets négatifs risquent de se manifester. Tous les nutriments et aliments ont leur place dans une alimentation saine.


3. Mais attention : le secret c'est d'ajouter la ''MagicPowder'' dans son café ou son thé (à boire tous les matins).


La diète recommande d'ajouter un supplément à un breuvage à TOUS les jours. Ici, il serait important de vérifier ce que contient le supplément. Une alimentation saine et équilibrée ne nécessite pas de suppléments de ce genre (à moins d'être recommandé par un professionnel de la santé, bien sûr). On pourrait donc se questionner sur pourquoi un supplément est nécessaire à TOUS les jours dans ce cas-ci ? Quels sont les ingrédients ? Est-ce qu'ils sont «approuvés» par Santé Canada ? Est-ce que la liste d'ingrédients est longue ? Est-ce que je suis capable de les nommer ? Est-ce qu'il y a une dose «dangereuse» ? Est-ce que les ingrédients interagissent avec la caféine dans le café et les thés ? ETC.


4. Cette diète fait perdre du poids puisqu'elle met notre corps en état de stress en tout temps puisqu'il n'est pas habitué d'être exposé à un seul type de nutriments par jour. (références : 1-2)


Une diète qui promet une perte de poids, c'est un « red flag »! Le poids est contrôlé par PLUSIEURS facteurs. Dire que votre poids va assurément diminuer en modifiant l'alimentation, c'est oublier tous ces facteurs aussi importants.


Aussi, il est IMPORTANT de vérifier les références (et s'il y en a), surtout quand une « nouvelle théorie » comme celle-là sort. À moins que vous ayez des études dans le domaines, vous ne savez probablement pas si le fait de manger seulement un nutriment par jour met votre corps en état de stress, ni si cet état fait réellement perdre du poids. La personne qui vend la diète ne le sait probablement pas non plus, alors voyons voir quelles sont les sources...

Source 1 : Ah! Une vidéo youtube d'un « expert » qui ne spécifie pas ses qualifications et qui a été engagé par la compagnie YouFitBurnFat. RED FLAG ! C'est qui lui ? Pourquoi il sait ça ? Où est-ce qu'il a pris ces informations ? L'ExPerT est probablement très bien payé pour dire tout ça, en plus de ne pas être un vrai expert dans le domaine.

Source 2 : La publication Instagram d'@isa_conseillère-nutrition? Ça, c'est du gros n'importe quoi aussi! ;) Premièrement, conseillère en nutrition, vous pourriez décider de porter ce titre demain matin si vous vouliez! Ce n'est pas un terme protégé. À part donner le crédit à un auteur, une publication Instagram, ça ne vaut pas grand chose en science/alimentation.


5. Nous le savons bien, le stress fait perdre du poids super rapidement, et ce à long terme! (référence : 3)


Quoi de pire qu'une diète qui promet une perte de poids sans considérer les autres facteurs qui influencent notre poids ? Une diète qui promet une perte de poids à long terme! Présentement, nous n'avons AUCUNE étude scientifique qui nous permet de dire que les diètes amaigrissantes fonctionnent à long terme! Je le répète : AUCUNE! Donc ceci est un énorme RED FLAG!


Voyons voir la source : une étude scientifique sur Pubmed! Pubmed est un site internet sur lequel on retrouve des articles scientifiques révisés par les pairs. Est-ce qu'on devrait faire confiance à cette source? Oui... Mais non ! Est-ce que les personnes qui ont lu cet article avaient les qualifications pour bien comprendre l'article en question? Lire un article scientifique est une tâche très ardue, surtout quand on n'a pas d'études dans le domaine. Les recherches peuvent avoir beaucoup de limites et de biais qui font en sorte qu'on ne peut habituellement pas généraliser les résultats. Ça prend plusieurs articles qui regroupent plusieurs autres articles avant qu'on puisse faire des recommandations. Dans les médias, c'est très fréquent que les résultats d'une étude soient mal interprétés, il faut donc se méfier des articles « vulgarisés » par des gens qui n'ont pas de connaissances sur le sujet aussi.


Prenez aussi en considération que les recherches en nutrition sont très difficiles à généraliser. Quand on étudie les apports alimentaires et les comportements alimentaires d'une certaine population, il faut souvent se fier à la parole des gens . Par exemple, on peut demander aux gens de faire des journaux alimentaires. Bien que ceux-ci sont souvent bien vérifiés, on ne peut pas savoir si la personne a réellement mangé exactement ce qu'elle a écrit dans son journal. De plus, il est difficile de connaitre et contrôler toutes les variables confondantes : Est-ce que la personne a une historique de diètes? Est-ce que sont environnement est favorable ou défavorable aux saines habitudes de vie? Est-ce que la personne a commencé à faire du sport en même temps que de changer ses habitudes alimentaires? Est-ce que les personnes qui ont participés à l'étude seraient capable de faire cette diète à long terme? La liste est longue et bien que certaines études réussissent à contrôler ces variables, nous devons garder ces variables en tête lorsqu'on lit un article.


6. Pourquoi la ''MagicPowder'' dans les breuvages chauds ? Évidemment, c'est pour se mettre en état de cétose, ce qui nous permet de brûler encore plus de calories au repos, en plus de nous permettre d'être jusqu'à 15 fois plus concentrée qu'une personne qui n'est pas en cétose (références : 4-5-6).


*Ici, la source 4 est aussi un article scientifique, donc le raisonnement est le même que plus haut. L'analyse de l'article doit être rigoureux et une seule étude ne peut pas être utilisé pour affirmer et recommander de telles choses.


*Les source 5 et 6 sont encore une fois des sources de la compagnie qui vend les produits. Évidemment, c'est une source de biais. Citer ses propres propos, ça ne vaut pas grand chose en science. ;)


7. Voici d'ailleurs un avant/après de ma première cliente qui a participé à mon programme « Positive mind, good body » le mois dernier. Achète notre ''MagicPowder'' au coût de 15.50 $ par boite de 3 sachets et vois l'effet par toi-même! Dépêche toi, notre prochain groupe commence lundi prochain.


*Faites attention au MARKETING! Les photos «avant/après» servent à faire croire que la diète fonctionne vraiment. Par contre, on ne sait pas si les photos ont été retouchées, si les personnes ont réellement fait cette diète, si les personnes ont repris le poids perdus par la suite, si leur santé mentale a été affectée par cette diète, ETC! De plus, l'expérience vécu d'une personne est vraie seulement pour cette même personne. Tout le monde est différent donc on ne peut pas prendre pour acquis que les résultats qu'une personne a obtenus vont être les mêmes pour nous.


*De plus, remarquez le prix des produits! Clairement, cette diète est lucrative pour les gens qui l'ont créée. On peut donc se questionner sur les motivations de ces personnes... Est-ce qu'elles veulent nous aider à perdre du poids et supposément améliorer notre santé, ou plutôt s'en mettre plein les poches ?


*Finalement, le fait que vous devez vous «dépêcher» est une autre technique de marketing qui vous incite à vous inscrire sans trop y penser. Vous devriez toujours avoir le temps de peser les pours et les contres quand il est question de santé.


J'espère que cet exemple de diète miraculeuse vous aura aidé à comprendre pourquoi c'est important de garder un esprit critique face aux informations qui nous sont transmises. Je vous conseille fortement d'aller écouter le podcast Zone Grise, par Vanessa Daigle, épisode 12, saison 2 : «Science et nutrition : développer son esprit critique, avec Myriam Beaudry, Nutritionniste». Sinon, faire appel à une nutritionniste-diététiste est toujours un bon moyen d'avoir l'heure juste sur les données en nutrition. Chez Neofit, on a la chance de compter Sarah Normandin, Nutritionniste dans l'équipe, donc n'hésitez pas à la contacter! ;)


Références :


1. Mann, T., Tomiyama, A. J., Westling, E., Lew, A. M., Samuels, B., & Chatman, J. (2007). Medicare’s search for effective obesity treatments : Diets are not the answer. American Psychologist, 62(3), 220‑233

2. Sarlio-Lähteenkorva, S., Rissanen, A., & Kaprio, J. (2000). A descriptive study of weight loss maintenance : 6 and 15 year follow-up of initially overweight adults. International Journal of Obesity, 24(1), 116‑125.

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout